Domont ?
Jean-Loup Craipeau
 
Cliquez ici pour lire un autre texte de Jean-Loup Craipeau.
 Pour consulter la fiche Chartiste de l'auteur, cliquez sur son nom....
 
 
 
Domont ? Tout commence gare du Nord. Un matin d'octobre 2005, un quai, des amis. « Et toi, tu vas dans quelle école ? &endash; Pierre-Brossolette. &endash; Pierre Brossolette, ah ! quel homme ! Normalien, socialiste, capitaine et croix de guerre, il entre au réseau du musée de l'Homme, rejoint celui du colonel Rémy, la Confrérie Notre-Dame. Après bien des missions dans la France occupée, il est arrêté à Plogoff. Transféré à la prison de Rennes le 5 février 1944, écroué sous le nom de Boutet, il apprend, le 16 mars, que son identité a été révélée aux nazis. Interrogé par la Gestapo à Rennes le 19 mars, il est conduit à Paris le soir même, au 84 avenue Foch, siège de la sinistre police. Torturé, il ne parle pas. Le 22 mars 1944, un de ses gardiens relâche sa vigilance. Pierre Brossolette se défenestre. Très grièvement blessé après sa chute depuis le cinquième étage, il meurt à l'hôpital de la Pitié.» Est-il raisonnable d'aller parler dans une école qui porte le nom d'un homme qui a eu l'immense courage de se taire sous la torture ?
   Retour à la liste de textes